Accueil » Les nuisibles » Insectes » La mineuse du marronier

La mineuse du marronier

(CAMERARIA OHRIDELLA)

Description

La mineuse du marronnier fait partie de l’ordre des Lépidoptères et de la famille des Gracillariidés. Elle a été découverte en 1984 en Macédoine et s’attaque principalement au marronnier d’Inde. Son origine reste mystérieuse.

Depuis sa découverte en France en 2000, elle se disperse rapidement (50 km par an environ). Elle a également colonisé progressivement toute l’Europe. Ceci peut être lié aux transports de marronniers, au vent… mais les études prouvent que cette dispersion a une relation avec les densités de population humaine.

Comment identifier une mineuse du marronnier ?

Le papillon de la mineuse du marronnier est doté de longues antennes. Il est brun ocre et comporte des motifs brillants avec des bandes plus claires. Ses ailes postérieures sont étroites et frangées. Très discret, il mesure 3 à 5 mm et est inoffensif.

Les larves (entre 0,5 et 5 mm) sont mineuses de feuilles, c’est-à-dire qu’elles se nourrissent des tissus situés sous les feuilles en y creusant des « mines », sortes de galeries. Aux premiers stades de développement, les larves de la mineuse du marronnier sont aplaties et n’ont pas de pied ; elles possèdent des segments abdominaux mamelonnés et une tête triangulaire. Aux derniers stades larvaires, elles ont une forme cylindrique.

Comment se débarrasser de la mineuse du marronnier ?

Nos solutions pour les professionnelsNos solutions pour les particuliers

 

 

 

Questions et réponses sur la mineuse du marronnier :

Reproduction de la mineuse du marronnier

La durée du cycle de la mineuse du marronnier s’étale sur 6 à 11 semaines. La mineuse du marronnier présente généralement 3 générations par an, de mai à septembre, selon les conditions climatiques.

Printemps : la nymphe se transforme en papillon. Les adultes s’observent sur les troncs, où ils s’accouplent. Les femelles attirent les mâles en émettant une phéromone. Une fois fécondées, elles pondent des dizaines d’œufs minuscules à la surface des feuilles, le long des nervures.

1er stade : les chenilles de la mineuse du marronnier s’introduisent dès l’éclosion à l’intérieur de la feuille pour creuser leurs « mines », galeries de 1 à 2 mm de long.

2e et 3e stades : les chenilles de la mineuse du marronnier agrandissent la mine, qui devient circulaire et prend une couleur brun-roux.

4e et 5e stades : les chenilles de la mineuse du marronnier prolongent les mines, parallèlement aux nervures de la feuille. Les larves tissent des fils de soie pour constituer à l’intérieur de la mine un cocon où se produit la nymphose.

Fin du développement : la mineuse du marronnier passe l’hiver à l’état de chrysalide sous les feuilles tombées sur le sol.

Que mange la mineuse du marronnier ?

Comme son nom l’indique, son hôte préféré est le marronnier d’Inde mais elle s’attaque parfois aux érables. Les larves sont mineuses de feuilles, ce qui signifie qu’elles se nourrissent du tissu foliaire et creusent des galeries dans la partie vivante de la feuille.

La mineuse du marronnier est-elle nuisible ?

Dès le printemps, on peut observer des mineuses du marronnier volant autour du tronc. Elles décollent du sol pour grimper vers les feuilles et y pondre des œufs.

Les feuilles, après quelques attaques des larves de la mineuse du marronnier, brunissent d’abord localement puis totalement et tombent. Dès le mois de juillet, des feuilles tombent et certains arbres sont parfois complètement dénudés en août. L’arbre se fragilise : la photosynthèse se fait difficilement et il a du mal à faire des réserves. Il devient plus vulnérable aux attaques.

Pourquoi dois-je supprimer la mineuse du marronnier ?

La mineuse du marronnier peut en 2-3 ans constituer des populations importantes : elle est capable de multiplier sa population par 10 à chaque génération. Elle a quelques prédateurs : mésange, araignées, fourmis, sauterelles, perce-oreille… mais cela ne suffit pas à réguler les populations.

Que puis-je faire pour éviter une infestation de mineuses du marronnier ?

La lutte contre la mineuse du marronnier est difficile : même après traitement, les populations se reconstruisent rapidement.
Toutefois, le ramassage et l’élimination des feuilles tombées du marronnier peut diminuer les populations car l’insecte y hiverne.


Satisfaction garantie !

L’écoute et la réactivité sont la garantie d’une capacité à réaliser des prestations d’un haut niveau de qualité.
La satisfaction du client est une priorité !

Sous réserve du respect des engagements et des obligations des modes opératoires conseillés par le Centre Anti Parasitaires.

Programme de protection

Programme de protection Profitez de notre garantie d’un an s’appliquant à 17 différents types de parasites !

Espace presse

Retrouvez les articles ou vidéos de nos interventions ainsi que notre revu de presse…

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

CAP Services vous propose un panel complet de solutions adaptées à vos besoins de décontamination de locaux industriels, restaurant, laboratoire, etc…

En savoir plus

Nos prestations

Nous vous proposons un large choix de prestations répondant à vos besoins.

En savoir plus