Accueil » Les nuisibles » Insectes » La mouche

La mouche

Description d’une mouche

Les plus anciens fossiles de mouches remonteraient à 240 millions d’années.

La mouche fait partie de l’ordre des diptères et appartient à la famille des muscidés. Elle compte 10000 espèces différentes dans le monde. En France, il y a des centaines d’espèces de mouches.

A savoir : les moucherons sont des espèces de mouche de petite taille, en aucun cas des bébés de mouches.

Comment identifier une mouche ?

La majorité des mouches portent des antennes très courtes. Les yeux sont écartés chez les femelles et rapprochés chez les mâles. C’est un insecte avec un corps court. Ses yeux sont à facettes. Une seule paire d’ailes lui permet d’avancer, avec environ 300 battements par seconde. Une trompe lui sert à aspirer sa nourriture.

La mouche possède un système nerveux, un cerveau, un appareil digestif… La mouche a un odorat développé et peut détecter une forte odeur à plusieurs kilomètres.

Quelques espèces de mouches fréquemment rencontrées :

Mouche domestique (Musca domestica), 7 mm. C’est l’espèce la plus commune dans nos maisons. Elle est de couleur noire à gris sur l’abdomen. La femelle pond ses œufs dans des matières en décomposition, matières fécales ou aliments. Les asticots qui en sortent, au bout d’une journée, se nourrissent de matière organique. Avant leur transformation en pupes, ils rampent vers un endroit sec. Les cocons sont ovales, de couleur brune. En automne, ces mouches peuvent se regrouper en grand nombre pour hiberner. La mouche domestique est porteuse de bactéries ou virus.

 

Petite mouche domestique (fannia canicularis), 4-7 mm. C’est l’espèce la plus fréquente avec la mouche domestique. Elle vole de façon irrégulière, souvent autour des sources de lumière. Elle a un thorax brun, un abdomen portant des anneaux jaunes et des taches dorsales triangulaires. La femelle pond ses œufs dans des milieux humides (douches, toilettes…) ou en décomposition. On la trouve également près des lieux d’élevage d’animaux. La larve est un asticot plat, qui vit sous les matières en décomposition. Elle se transforme ensuite en pupe, puis en adulte. Elle peut être porteuse de bactéries.

 

Mouche d’automne (musca autumnalis). La femelle dépose ses œufs dans le fumier. Les adultes n’entrent dans les habitations qu’en automne pour hiberner et reprennent leurs activités au printemps.

 

Mouche charbonneuse (stomoxys calcitrans). C’est la seule qui a besoin de sang pour produire ses œufs et elle vit près des étables. Elle dépose ses œufs dans le fumier. Elle s’attaque au bétail (vache, porc, lapin…) mais aussi à l’homme.

 

 

Mouche de la viande « calliphora erythrocephala », 6-12 mm. Elle est en général bleue ou vert métallique mais sa couleur peut varier. La femelle pond des centaines d’œufs dans les matières en décomposition, charognes, excréments ou sur la viande. Les larves vivent dans les matières en décomposition et vont dans le sol pour se transformer en pupes. Cette mouche rend la viande et les denrées alimentaires impropres à la consommation en raison des bactéries qu’elle transporte.

 

Mouche grise de la viande (Sarcophaga carnaria), 15 mm. On l’appelle aussi mouche à damiers car elle est de couleur noire, avec un abdomen formant des dessins en damier, et possède des yeux rouges. Elle pond des centaines d’œufs sur la viande ou sur les charognes. Les asticots vont ensuite dans le sol pour se transformer en pupes. Cette mouche rend la viande et les denrées alimentaires impropres à la consommation en raison des bactéries qu’elle transporte.

 

Mouche verte (Lucilia caesar), 15 mm. Elle est de couleur vert métallique. Elle pond des centaines d’œufs sur la viande ou sur les charognes. Les asticots vont ensuite dans le sol pour se transformer en pupes. Cette mouche rend la viande et les denrées alimentaires impropres à la consommation en raison des bactéries qu’elle transporte.

 

Mouches des fruits et du vinaigre (les drosophiles), 2-4 mm. Il existe plusieurs espèces de drosophiles en France… Elle a un corps brun-roux et des antennes spécifiques. La femelle pond des centaines d’œufs dans des matières en fermentation ou en décomposition, attirée par l’odeur d’alcool ou de vinaigre. La larve s’y développe ainsi que la pupe. Elles sont nuisibles pour les industries agroalimentaires, brasseries…

 

Moucherons des éviers (psychoda alternata), 3 mm. Ils sont gris avec des ailes ovales et grises. Leurs endroits de prédilection sont les zones humides ou les endroits où l’eau stagne (cuisine, salle de bain, etc.). Les asticots se développent dans les siphons, vide-sanitaire, etc.

Comment me débarrasser des mouches ?

Nos solutions pour les professionnelsNos solutions pour les particuliers

 

 

 

Questions et réponses sur les mouches…

Reproduction de la mouche

Les mouches passent par un cycle de métamorphose : les œufs donnent naissance à une larve (ou asticot). Celle-ci devient une pupe puis un adulte.

Quand la femelle a été fécondée, elle pond ses œufs dans des endroits humides et en putréfaction. Il peut s’agir selon l’espèce de viandes, charognes, denrées sucrées en train de fermenter, excréments, denrées alimentaires… les mâles meurent quelques jours après l’accouplement.

Les asticots partent vers des endroits plus secs et se transforme en pupes (cocons). La durée du cycle dépend de la température. Ensuite la mouche adulte apparaît et consacre sa vie à la reproduction.

La durée de vie de la mouche varie selon l’espèce. La plus courante, la mouche domestique, vit en moyenne 20 jours.

Toutes les espèces de mouches hivernent, de l’automne au printemps.

Que mange la mouche ?

La mouche, en plus des réserves accumulées pendant le stade larvaire, a besoin de substances sucrées : pollen, miel, lait, liquides sucrés, fruit et également de viande… Elle absorbe les aliments grâce à sa trompe et produit des enzymes pour les digérer en partie grâce à sa salive. Lorsqu’elle mange, elle régurgite son précédent repas, c’est la raison pour laquelle elle transmet des microbes via nos aliments.

Comment savoir si je suis infesté par les mouches ?

La mouche n’étant pas un insecte social, si vous en voyez beaucoup, c’est de que nombreux œufs ont éclos.

Une présence importante de mouches ou moucherons volant chez vous ou dans vos locaux, des asticots le soir, des cocons (pupes) près des joints ou éviers… vous êtes infesté !

La mouche est-elle nuisible ?

Préambule : certaines espèces de mouches sont utiles pour la pollinisation et transforment les déchets organiques en humus. Les adultes et leurs larves servent de nourriture aux poissons, aux oiseaux. Quant aux mouches parasites, elles s’attaquent à d’autres insectes et limitent leur développement. Enfin, certains asticots élevés en milieu stérile accélèrent la cicatrisation de plaies.

Mais les mouches sont également nuisibles. La mouche domestique, en particulier, parce qu’elle vit dans l’environnement direct de l’homme.

Les mouches sucent les liquides provenant des déchets organiques et en se posant sur ceux-ci, les microbes se retrouvent sur leurs pattes, trompe, poils et ailes. De plus, en régurgitant une partie des aliments qu’elles avalent, les mouches laissent des traces de saleté où elles se posent.

Le vol des mouches et leur bourdonnement incessant produit également du stress, surtout en période de sommeil ou de concentration.

Pourquoi dois-je supprimer les mouches ?

Dans les hôpitaux, industries agroalimentaires, habitations, restaurants, bâtiments agricoles… les mouches peuvent présenter un danger sanitaire car elles transportent bactéries et virus. Comme elles fréquentent les substances en putréfaction, elles peuvent transmettre des colibacilles, salmonelles… Elles peuvent également être vecteur de maladies comme le typhus ou le choléra, dans certaines conditions.

Les déjections des mouches forment de petits points noirs, et c’est assez désagréable de les voir exposés sur les vitres, luminaires, etc.

Certaines espèces peuvent causer des dégâts aux récoltes et au bétail.

Que puis-je faire pour éviter une infestation de mouches ?

On peut décourager les mouches en minimisant la nourriture à leur disposition (en la mettant sous cloche, dans le réfrigérateur, en fermant hermétiquement la poubelle, en ne laissant pas de vaisselle sale, en nettoyant la table après avoir mangé…). Fruits et légumes abîmés, viande etc. ne doivent surtout pas être à leur portée.

Si vous avez des animaux domestiques, nettoyez régulièrement leur lieu de vie.

Pour empêcher les mouches d’entrer dans vos maisons ou locaux, il faut fermer fenêtres et portes le soir, pour que la lumière ne les attire pas, ou encore utiliser des moustiquaires.

Il vaut mieux ventiler régulièrement l’habitation et couvrir les endroits humides (cuves, etc.) où les mouches pourraient se développer dans de l’eau stagnante. Les sacs de terreau entamés doivent être fermés et les plantes pas trop arrosées.
Quelques répulsifs naturels anti-mouches existent, même s’ils ne règlent pas le problème : clous de girofle plantés dans une orange, pot de basilic près de la fenêtre… Autres moyens de se débarrasser des mouches : tapette, tue-mouche électrique, plantes carnivores, etc. Mais si vous les tuez de cette manière, sachez qu’en les écrasant ou en les électrocutant, vous contribuez à répandre les microbes qu’elles transportent.


Satisfaction garantie !

L’écoute et la réactivité sont la garantie d’une capacité à réaliser des prestations d’un haut niveau de qualité.
La satisfaction du client est une priorité !

Sous réserve du respect des engagements et des obligations des modes opératoires conseillés par le Centre Anti Parasitaires.

Programme de protection

Programme de protection Profitez de notre garantie d’un an s’appliquant à 17 différents types de parasites !

Espace presse

Retrouvez les articles ou vidéos de nos interventions ainsi que notre revu de presse…

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

CAP Services vous propose un panel complet de solutions adaptées à vos besoins de décontamination de locaux industriels, restaurant, laboratoire, etc…

En savoir plus

Nos prestations

Nous vous proposons un large choix de prestations répondant à vos besoins.

En savoir plus